EnglishFrench
Whisky

Comment bien servir et déguster son whisky ?

février 2022
comment bien déguster son whisky ?

S’il est important de bien choisir son whisky, il peut ensuite être intéressant d’avoir quelques notions pour apprendre à bien le servir et le déguster.  Les Alcools Vivant, spécialisés en spiritueux biologiques français, vous proposent quelques pistes pour bien choisir votre verre, bien préparer votre breuvage à la dégustation et enfin pour en comprendre les arômes et les saveurs.

QUEL VERRE CHOISIR POUR BIEN SERVIR SON WHISKY ?

Comme nous l’avons déjà vu dans notre article sur les règles de dégustation des spiritueux, la question du verre reste aussi centrale que controversée. Certains bannissent complètement les verres que l’on dit “à whisky”, ce “tumbler”, verre très large avec un fond épais que l’on voit dans tous les bars. Certains les plébiscitent car ils permettent aux arômes de s’exhaler. Mais d’autres affirment qu’il permettent surtout aux arômes de s’échapper. 

Le verre le plus apprécié par les spécialistes de whisky reste le verre “tulipe” avec un pied long ou court, plus adapté pour le single malt, par exemple. Privilégiez en effet plutôt un verre à base large avec un col resserré. Le verre INAO se resserre pour permettre la concentration des arômes et va optimiser votre moment de dégustation.

 

DOIT-ON AJOUTER DE L’EAU OU DES GLAÇONS POUR BIEN DÉGUSTER SON WHISKY ?

Si vous souhaitez déguster correctement un whisky de qualité, le glaçon est à proscrire. Parce qu’il va anesthésier vos papilles gustatives et va réduire à néant toutes les spécificités de votre alcool. 

Si vous souhaitez adoucir un whisky à la saveur naturellement puissante, il est possible d’ajouter de l’eau fraîche ou tempérée. L’eau peut permettre d’ouvrir le whisky, de le réchauffer et de faire apparaître de nouveaux caractères olfactifs. L’on conseille cependant, pour éviter de le “noyer”, de ne pas aller au-delà de 20% du verre.

 

QUELLE EST LA BONNE TEMPÉRATURE POUR DÉGUSTER SON WHISKY ? 

Selon la plupart des experts, la bonne température pour déguster un whisky est comprise, selon le type de whisky, entre 14°à 18° ou entre 18° et 22°.

 

AVANT LA DÉGUSTATION DE VOTRE WHISKY : ADOPTEZ LES BONS GESTES

Quand vous avez choisi votre verre de dégustation, que vous avez sorti votre bouteille et que vous êtes prêt à déguster votre whisky (l’heure idéale serait 11h du matin mais ce n’est pas facile pour tout le monde de déguster le matin), vous pouvez alors le verser (4 à 5 centilitres pour une dégustation). Certains puristes conseillent de verser tout d’abord quelques gouttes d’alcool, de remuer et de jeter le liquide afin de supprimer toutes les saveurs collées au verre. 

Vous pouvez commencer à préparer votre dégustation. Versez votre whisky dans votre verre et faites le doucement (mais sûrement) tourner dans votre verre pour l’oxygéner mais aussi pour apprécier toute la beauté de la couleur de la robe. La vue est le tout premier sens à être concerné lors d’une dégustation de whisky

Puis vous allez faire appel à votre odorat pour bien déguster votre whisky. Ici aussi, de nombreuses écoles de spécialistes des spiritueux s’affrontent. Certains disent de ne pas trop approcher son nez car, avec ses à 40%vol. d’alcool, le whisky peut facilement anesthésier les récepteurs au niveau du bulbe olfactif. Si votre whisky titre plus de 60%vol., évitez d’y enfouir votre nez. Certains conseillent de mettre une narine puis l’autre pour essayer de humer le plus possible d’arômes (ne prenez surtout pas une grande respiration au risque de brûler vos cellules olfactives). En effet, le whisky est certainement l’eau-de-vie à la palette aromatique la plus large : plus de 300 composants dans un seul verre.  

 

L’ÉTAPE ULTIME DE LA DÉGUSTATION DE WHISKY : LE GOÛT

Après toute cette préparation olfactive, vous allez enfin pouvoir goûter votre whisky. Enfin presque… Une fois encore, il est bon de rappeler que, pour un alcool aussi fort, il faut éviter de « brûler » sa langue en se précipitant trop. Comme pour la dégustation de cognac, par exemple, le mieux est de prendre une petite gorgée dans sa bouche et de la faire délicatement tourner pour “préparer le terrain”, en tapissant votre palais d’une toute petite quantité de whisky. 

Buvez ensuite une petite gorgée, laissez-la s’épanouir dans votre bouche une dizaine de secondes et avalez-la. Vous pouvez sentir à nouveau avant de prendre une seconde gorgée. Pour bien séparer les saveurs et les arômes, vous pouvez placer votre whisky sur le bout de la langue, siège de la perception du sucré. Puis faites rouler le liquide à l’arrière de votre bouche, pour en sentir mieux l’acidité et la fraîcheur.

Ensuite, toute dégustation peut se faire sur 5 principes liés à une réaction ou non de notre bouche. Vous allez ainsi pouvoir répondre à 5 questions et catégoriser votre whisky selon qu’il est acide, alcoolisé, astringent, amer ou moelleux. Viennent ensuite les arômes. Les grandes familles sont : les fleurs, les fruits, les épices, les empyreumatiques (catégorie de parfums de type fumé (cendre, suie), grillé (biscotte, pain), torréfié (café, moka, cacao), et brûlé (caoutchouc, goudron), animaux (cuir) et végétaux.

Envie d’essayer un whisky bio et sans additifs ? Découvrez nos whiskies : Silène, Goupil, Saint Frusquin et Envol.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
L'email est invalide.
Pour entrer dans ce site
vous devez avoir l’âge légal
requis par la législation de votre pays.
Entrer
Vivant vous encourage à consommer l’alcool avec modération https://www.wineinmoderation.eu/fr-fr/. Pour visiter www.alcoolsvivant.fr, vous devez avoir l’âge légal requis dans votre pays de résidence. Si aucune loi n’existe dans votre pays, vous devez avoir 21 ans révolus pour visiter notre site. L’alcool est dangereux pour la santé, en entrant sur ce site, vous acceptez les termes et conditions.