EnglishFrench
Gin

Baies de Genièvre : Aux origines du Gin

juin 2020

Le Genévrier est tellement proche du gin qu’il lui a donné son goût mais aussi… son nom !
Revenu à la mode grâce à la mixologie (et notamment au succès grandissant du cocktail Gin Tonic), le Gin se doit de contenir un pourcentage important de baies de genièvre.
Envie d’en savoir plus sur ces petites baies au bleu-vert épicé ? Suivez-nous…

Une baie de genièvre qui ne manque pas de piquant

Chez Vivant, nous avons à cœur de tracer tous les produits utilisés dans nos spiritueux, tous d’origine biologique certifiée. Notre Gin Decroix, issu de l’agriculture biologique, est donc fabriqué avec des baies de genièvre récoltées dans notre région de production, tout au sud du département de la Charente. Les côteaux du montmorélien présentent en effet un biotope préservé dont le genévrier est indigène.

 

La petite bille bleue qui parfume depuis l’Antiquité

La baie de Genièvre a toujours été dans les assiettes européennes.  En effet, des archéologues en ont découvert dans des sépultures en Europe. Et Pline racontait qu’à Rome, on l’utilisait comme succédané du poivre, qui était onéreux et difficile à se procurer. Celle que l’on a donc beaucoup appelée “le poivre du pauvre” a un arôme à la fois amer et épicé, très subtil. On la nomme aussi «grassi» en patois romand car cette baie est grasse et imprégnée de résine.

 

Les diverses utilisations de la baie de genièvre en cuisine 

Le piquant du genièvre relève le gibier, les viandes grasses, les daubes et autres civets. Il parfume les plats cuisinés au feu de bois ou ravive un plat de bœuf.
Choucroutes, Potjevleesh (un plat flamand) et Terrines de viandes blanches en gelée ne vont jamais sans baies de genièvre.
Les poissons, notamment fumés, aiment son amertume. En version sucrée, on l’associe souvent à la chicorée ou à la mélisse. Pour des sirops ou des glaçages, par exemple…

 
 
 
Des buissons ardents protégés


La baie de genièvre pousse sur un arbuste très épineux qu’on appelle le genévrier, de la même famille que les cyprès et les thuyas. Ce conifère ne produit donc pas de fruit mais des cônes. Les écailles du genévrier deviennent charnues et forment, en été, une “galbule” (que l’on nomme vulgairement “baie”).On récolte les baies de genièvre en automne, armés de gants, d’un sac en coton épais et de sacs de papier kraft. Chez Alcools Vivant, nous préférons la technique du parapluie renversé au dessus duquel on secoue la branche. Les baies mûres tombent alors dans le parapluie. Ces petites billes bleu sombres mettent deux ans à mûrir pour obtenir ce sublime parfum résineux.
Parmi les six espèces de genévrier français (qui ont toutes des baies), le Genévrier commun (Juniper communis de son nom scientifique) est l’espèce la plus répandue. Deux espèces sont montagnardes (J. sibirica et J. sabina) et trois sont méditerranéennes (J. oxycedrus, J. thurifera et J. phœnicea).
On trouve donc des genévriers un peu partout en France. Mais dans le Nord, où on l’apprécie particulièrement, c’est une espèce protégée.

 



Symboles, bienfaits et pouvoirs magiques du genévrier


En France, la baie de genièvre symbolise la sécurité. Durant toujours, des branches de genévrier ont été brûlées sur les places publiques ou dans les hôpitaux lors des épidémies. Ce fut encore le cas en 1870 quand sévit la variole.
En raison de ses propriétés chauffantes, le genévrier est considéré comme une panacée : il nettoie les reins et a des vertus diurétiques, soulageant ainsi infections urinaires, vessie irritable  et en réchauffant le bassin, il atténue les douleurs et les crampes menstruelles. Ses bienfaits sont multiples et historiquement attestés comme expliqué ICI puisque Hippocrate recommandait d’en prendre pour faciliter l’accouchement. Et que le médecin grec Dioscoride le pres­crivait comme tonique pour les poumons et la digestion.

 
 
 
Quel lien entre baie de genièvre et gin ?

Le Gin a tout d’abord été une boisson… médicinale ! On trouve les premières évocations du gin dans des publications monacales du 13ème siècle, qui évoquent une potion médicinale à base de baies de genévrier. Pour combattre les crampes d’estomac.
Ce n’est qu’un siècle plus tard que les vertus gustatives et étourdissantes du gin furent reconnues et recherchées.
En tant qu’alcool, le gin aurait été élaboré pour la première fois aux Pays Bas aux environs du 16ème siècle. Il avait pour nom Genever, du fait des baies de genévriers qui entrent en grande partie dans sa composition. Et qui lui donnent son goût unique.

Envie d’en savoir plus sur le Gin ? Patience, nous vous en apprendrons bientôt sur son histoire et sa composition…

En attendant, découvrez tous nos spiritueux d’origine biologique certifiée ICI !

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
L'email est invalide.
Pour entrer dans ce site
vous devez avoir l’âge légal
requis par la législation de votre pays.
Entrer
Vivant vous encourage à consommer l’alcool avec modération https://www.wineinmoderation.eu/fr-fr/. Pour visiter www.alcoolsvivant.fr, vous devez avoir l’âge légal requis dans votre pays de résidence. Si aucune loi n’existe dans votre pays, vous devez avoir 21 ans révolus pour visiter notre site. L’alcool est dangereux pour la santé, en entrant sur ce site, vous acceptez les termes et conditions.